SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2016-11-17 00:00:00
    • LA SEYNE ACCUEILLE L'ÉLITE DU TRAMPOLINE ET DU TUMBLING
    • Gymnastique
    • voir
    • CHAMPIONNATS DE FRANCE PAR ÉQUIPES. Les meilleurs clubs de France ont rendez-vous vendredi 18 et samedi 19 novembre à La Seyne-sur-Mer dans le Var pour les Championnats de France par équipes de Trampoline et de Tumbling. Cette première compétition nationale lance à la fois la saison et le nouveau cycle olympique de ces deux pratiques qui ont le vent en poupe (Article de 4 577 signes). « Cette première échéance permet de se remettre en route. Elle est très importante pour nos clubs. J’aborde cette compétition comme toutes les autres: déterminée ! » confie Marine Jurbert qui, en juillet dernier à Rio, a fait entrer le Trampoline féminin tricolore aux Jeux Olympiques, en terminant 14e de la compétition. Marine est sociétaire du Levallois Sporting Club, premier club de Trampoline Français au classement de la Fédération Française de Gymnastique (FFG). Avec 3 équipes qualifiées chez les féminines, le LSC a fait carton plein mais n’en déplacera que 2 à La Seyne-sur-Mer où les Levalloisiennes vont défendre leur titre en Division Nationale 1. Trampoline : Levallois ou Sevran pour le titre ? En Trampoline comme en Tumbling, ces Championnats de France par équipes sont en réalité un Championnat de France des clubs. Selon les résultats de la saison précédente ceux-ci sont qualifiés pour matcher sur un ou plusieurs niveaux: DN1, DN2 et DN3 en Trampoline, DN1 et DN2 en Tumbling, chaque club ne pouvant avoir qu’une seule équipe par division. Ainsi, se retrouveront à La Seyne pour en découdre 28 équipes de Trampoline féminin issues de 22 clubs et 20 équipes de Tumbling féminin représentant 14 clubs. En DN1 Trampoline, le LSC devra affronter l’Acro Tramp Sevran, 3ème la saison passée en raison d’une chute de Laura Paris qui manquait alors de compétition après 3 années d’arrêt total. La suite de la saison l’a vue reprendre rapidement sa place en équipe de France. Ce weekend, Sevran visera le titre. Laura est en forme et se dit « confiante dans son équipe». Il ne faudra pas oublier le CSM Le Pecq en argent la saison passée, emmené par Vincente Natta-Nouillot. En Tumbling, l’Acro Sarthe Le Mans a 2 titres à défendre. Ces demoiselles ont en effet réalisé le doublé en 2015 avec une équipe de DN2 qui aurait pu tout aussi bien l’emporter en DN1. C’est à leur portée. Le Mans devra néanmoins compter avec la Draveil Team Tumbling forte du retour de Lauriane Lamperim, finaliste aux Jeux Mondiaux de Cali en 2013. Après une grave blessure au dos fin 2013, celle-ci a retrouvé sa place en Equipe de France la saison dernière. Les Draveilloises ont les moyens de reprendre le titre en DN1. En DN2, celui-ci ne devrait pas échapper aux Mancelles. Des nouveautés importantes dans la notation Comme la Gymnastique, le Trampoline et le Tumbling sont des sports soumis au jugement. Le club compose chaque équipe à sa convenance avec un maximum de 4 athlètes pour 3 notes prises en compte et il a le choix de l’ordre dans lequel ils effectueront leur passage. Deux nouveautés à l’aube de ce cycle olympique: en Trampoline, le score, à présent, ne sera plus le résultat de 3 notes mais de 4: le degré de difficulté, l’exécution, le temps de vol (entre 2 touches sur la toile) et, désormais, la verticalité, c'est-à-dire l’absence de déplacement, une croix rouge au centre de la toile servant de référence. Si elle accroît le niveau technique de l’acrobatie, cette nouvelle exigence renforce également le côté spectaculaire de la discipline. Une autre nouveauté, en Tumbling cette fois, va dans le même sens. Conformément aux modifications du code de pointage édité par la Fédération Internationale, lequel réévalue 'Barani' et vrilles de liaison, les séries comportant 2 doubles rotations dont une de liaison seront bonifiées d’1 point. La notation des féminines va désormais s’aligner sur celle des masculins encourageant les filles à présenter des séries plus 'acrobatiques' et donc aussi spectaculaires que celles déroulées par les garçons. Finalistes en équipe en 2015 aux Championnats du Monde d’Odense, et, toujours en équipe, médaillées de bronze en 2016 aux Championnats d’Europe de Valladolid, les Françaises ont montré qu’elles en étaient capables. En Tumbling, les Jeux Mondiaux dans le viseur Ceci est très encourageant dans la perspective des Jeux Mondiaux de Wroclaw (Pologne) qui auront lieu en juillet prochain. Les Jeux Mondiaux sont aux sports non olympiques ce que les JO sont aux disciplines Olympiques et, contrairement au Tumbling masculin, la France a décroché son ticket en Tumbling féminin! Le Trampoline, quant à lui, a fait son entrée dans la famille olympique en 2000 à Sydney. Mais si, chez les masculins, notre pays a toujours été représenté, il a fallu attendre les exploits de Marine Jurbert pour que les féminines aient cet honneur. En 2020 à Tokyo, les Françaises espèrent bien être 2 à défendre nos couleurs. La mise en jambes, c’est demain et après-demain à La Seyne-sur-Mer. S.G.

ACTUALITES

Gymnastique

LA SEYNE ACCUEILLE L'ÉLITE DU TRAMPOLINE ET DU TUMBLING

Texte : Sophie Grésigne / Visuel : FFG

CHAMPIONNATS DE FRANCE PAR ÉQUIPES. Les meilleurs clubs de France ont rendez-vous vendredi 18 et samedi 19 novembre à La Seyne-sur-Mer dans le Var pour les Championnats de France par équipes de Trampoline et de Tumbling. Cette première compétition nationale lance à la fois la saison et le nouveau cycle olympique de ces deux pratiques qui ont le vent en poupe (Article de 4 577 signes).

« Cette première échéance permet de se remettre en route. Elle est très importante pour nos clubs. J’aborde cette compétition comme toutes les autres: déterminée ! » confie Marine Jurbert qui, en juillet dernier à Rio, a fait entrer le Trampoline féminin tricolore aux Jeux Olympiques, en terminant 14e de la compétition. Marine est sociétaire du Levallois Sporting Club, premier club de Trampoline Français au classement de (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

Facebook Twitter