SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2016-10-05 00:00:00
    • L'ULTIMATE, LE FRISBEE NOUVELLE GENERATION
    • Frisbee
    • voir
    • ULTIMATE. Nouveau chapitre de nos articles consacrés aux nouvelles pratiques qui captent de plus en plus de jeunes et fonctionnent systématiquement sur la mixité. Aujourd’hui l’Ultimate avec notre reportage lors d’un entraînement du club 'Revolution’Air'. (Article de 3 500 signes) . Lundi 26 septembre, 20h, dans le 18e arrondissement de Paris. Une soixantaine de jeunes gens sont regroupés en arc de cercle, en tenue de sport et crampons. Parmi eux, 22 féminines bien décidées à tenir tête aux messieurs. Tous et toutes sont venus participer à une séance d'Ultimate Frisbee ou Ultimate, une discipline qui fait de nombreux adeptes en France. Plongée au cœur d'un entraînement du club Revolution'Air… Lorsque l'on pousse les grilles du Stade des Fillettes (54 Boulevard Ney, 18e arrondissement de Paris) les pratiquants d'Ultimate sont déjà là. Assis au sol pour une série d'étirements, comme n'importe quels sportifs, les membres du club Revolution'Air vont enchaîner une demi-heure d'exercices variés. Sous la conduite de Rémi, le coach physique, la quarantaine de garçons et les 22 jeunes femmes présents s'échauffent dans une ambiance studieuse. Travail de jambes, sprints, les frisbeurs ne négligent aucun détail, afin de gagner en explosivité et de préparer la séance d'une heure trente qui s'annonce. «C'est mon 3e cours, l'Ultimate c'est très sympa ! », lance Charlotte, 34 ans. Cette pétillante rousse, passée par la course à pied, a trouvé son sport. « Il y a un bon entraînement physique au départ, c'est très cardio, c'est vraiment ce que je recherchais. Ce qui me plaît le plus, c'est le côté intensif du sport, même si ce n'est pas forcément l'image que l'on en a. » Car l'Ultimate, ce n'est pas se lancer tranquillement un Frisbee en marchant. Nous allons vite en avoir la confirmation... Ce lundi soir, l'entraînement est ouvert aux débutants et aux joueurs confirmés, filles comme garçons. Après avoir déposé leurs affaires sur un vaste terrain au fond de l'enceinte sportive, les « Revos » passent aux choses sérieuses. Les débutants se mettent à gauche, sous la houlette de trois coaches (dont Lise, la secrétaire) et les plus expérimentés passent à droite, dirigés par Ludovic, le président. Des effectifs en constante augmentation Club historique de la capitale, Revolution'Air existe depuis 2001, grâce à l'initiative d'un passionné qui découvrit la discipline en Angleterre. Aujourd'hui, plus de 110 licencié-e-s composent les troupes, dont un tiers de féminines, sans sélection à l'entrée. Les féminines ont une section à elles depuis 2004, et des entraînements spécifiques existent depuis quatre ans. En ce 26 septembre, débutantes comme confirmées sont mélangées aux garçons, idéal pour progresser. Et les jeunes femmes en redemandent. Floriane, 24 ans, t-shirt des Canadiens de Montréal sur le dos et 3e séance au compteur, est conquise : « Cela se passe exactement comme je le pensais, on apprend progressivement, dans la bonne humeur », se réjouit cette Parisienne. « A chaque séance, on découvre de nouvelles façons de se placer, de nouvelles manières de lancer le disque, c'est parfait !» Après un quart d'heure de physique supplémentaire (avec le disque), les joueurs les plus expérimentés débutent l'entraînement du soir par des lancers de Frisbee... qui ne manquent pas de faire réagir Ludovic. « J'en vois qui lancent pour lancer, si vous voulez progresser il faut vraiment travailler la précision ! », tance le coach. En face, les exercices du soir sont axés sur l'apprentissage du lancer avec une défense, puis de la passe dans la course. Esquiver l'adversaire, se démarquer, feinter, autant de points à maîtriser pour être un bon frisbeur ou une bonne frisbeuse. « Pour performer dans cette discipline, on se doit d'être réactive, d'avoir de bons appuis pour réaliser les nombreux changements de direction qu'impose l'Ultimate, d'avoir de l'endurance et le sens du collectif, de savoir se positionner sur le terrain et bien sûr de maîtriser la technique », énumère Lise. La trentenaire n'en finit pas d'encourager ses élèves : « Casse bien ton poignet, et donne de la puissance de rotation ! Plus souple sur le bras ! » A chaque arrêt de jeu, les questions fusent, les regards sont concentrés et la motivation toujours intacte. C'est le cas pour Adeline, 27 ans dont 3 ans d'Ultimate. Après avoir pratiqué le rugby à VII, elle a vécu une révélation en lançant le disque. « Je cherchais un sport d'équipe à Paris, que l'on puisse débuter à 25-30 ans et il n'y en a pas beaucoup. Du coup, je me suis tournée vers l'Ultimate. Ce sport a complètement répondu à mes attentes ! », apprécie la jeune femme. Approche ludique, dépense physique, aspect social, l'Ultimate a effectivement de nombreux atouts. Au Stade des Fillettes, l'entraînement de ces passionnés se referme comme traditionnellement par des mini-matchs, l'occasion de renforcer la cohésion de groupe et de mettre en pratique les nouveaux enseignements des entraîneurs. Les féminines, qui sont 18 à être engagées en compétition, joueront leur premier Tournoi de la saison le premier week-end de décembre, à Dijon. Et Adeline a un message à faire passer : « J'ai envie de dire aux filles de ne pas hésiter à pratiquer l'Ultimate, c'est un sport mixte où il y a beaucoup de débutants chaque année et qui a besoin de filles. Elles sont vivement attendues ! » Message transmis…. N.A.

ACTUALITES

Frisbee

L'ULTIMATE, LE FRISBEE NOUVELLE GENERATION

Texte : @ArquinNicolas pour Sportiva . Photo: Revolution'Air

ULTIMATE. Nouveau chapitre de nos articles consacrés aux nouvelles pratiques qui captent de plus en plus de jeunes et fonctionnent systématiquement sur la mixité. Aujourd’hui l’Ultimate avec notre reportage lors d’un entraînement du club 'Revolution’Air'. (Article de 3 500 signes) .

Lundi 26 septembre, 20h, dans le 18e arrondissement de Paris. Une soixantaine de jeunes gens sont regroupés en arc de cercle, en tenue de sport et crampons. Parmi eux, 22 féminines bien décidées à tenir tête aux messieurs. Tous et toutes sont venus participer à une séance d'Ultimate Frisbee ou Ultimate, une discipline qui fait de nombreux adeptes en France. Plongée au cœur d'un entraînement du club

Revolution'Air… Lorsque l'on pousse les grilles du Stade des Fillettes (54 Boulevard Ney, 18e (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

Facebook Twitter