SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2016-05-07 00:00:00
    • HOCKEY SUR GAZON : DÉBUT D'UNE NOUVELLE ÈRE POUR LES BLEUES
    • Hockey sur gazon
    • voir
    • HOCKEY SUR GAZON. À nouvelles ambitions, nouvel entraîneur, nouvel encadrement, nouvelles (très jeunes) joueuses, nouvelle communication, et même nouveau maillot. L'équipe de France de hockey sur gazon entame cette semaine un nouveau cycle avec la tenue de trois matchs amicaux face au Japon en Île-de-France (à Vaucresson et Saint-Germain-en-Laye). Le nouveau sélectionneur, Cédric de Taeye, et la nouvelle capitaine, Alix Perrocheau, témoignent au sortir d'une première défaite 0-6 face aux Nippones. (4795 signes) Sous un beau soleil printanier, au Golf du Haras Lupin, terre du Stade Français Hockey, les Bleues ont la cote. Malgré une sévère défaite 0-6 face au Japon quelques minutes plus tôt, les sourires et la bonne humeur sont de circonstance lorsqu'il s'agit de répondre aux sollicitations des enfants et de leurs familles venues en nombre jeudi à Vaucresson. Lors de ce jour férié, Ascension oblige, plusieurs centaines de personnes ont assisté aux festivités voulues par la Fédération française de hockey comme un vecteur de communication autour de la pratique féminine. En baisser de rideau à un programme d'animations et de démonstrations, le premier acte d'un triptyque de duels franco-japonais entre sélections nationales. La première, modeste 24e au classement planétaire, prépare le 1er tour de la Ligue mondiale prévu à Douai en septembre prochain. La seconde, 10e, peaufine sa préparation en vue des prochains JO. Alors, sur le terrain, sans surprise, l'hôte subit la domination des visiteuses. Après une heure de jeu, le coup de sifflet final retentit. 0-6 au tableau d'affichage. Après trois bons quart-temps (0-2 pour le Japon), le score enfle dans l'ultime période. «À chaud, on va dire que ce n'est pas une surprise, souligne Cédric de Taeye, nouvel entraîneur des Bleues. On a craqué mentalement dans le dernier quart-temps.» Perrocheau, capitaine modèle Détendu, le nouveau technicien distille ses observations et ses objectifs pour les prochains mois et prochaines années à la tête des Bleues. «Cette semaine, nous souhaitons observer le comportement des joueuses. Il s'agit d'un nouveau groupe, très jeune. Cela fait 15 ans que je m'occupe de féminines. J'ai encadré les U18 et les U20, j'ai été adjoint vidéo sur les A. Ces joueuses, les connais toutes. Nous avions déjà eu un premier regroupement fin février. J'observe déjà des progrès physiques. Il faut que la machine se rôde.» Pour ce qui est des objectifs, ils reposent essentiellement sur le classement mondial. En retrait (24e), la France se doit de trouver un classement plus à même de lui offrir des oppositions de choix pour intégrer le vrai concert des nations du hockey, à savoir le top 16 mondial. «Il est impératif de franchir la World League 1 (le 1er tour de la Ligue mondiale a lieu à Douai en septembre) pour remplir cet objectif. Nous avons de la visibilité jusqu'à l'été 2017 et la coupe d'Europe.» Pour celui qui avait conduit les U18 à la 4e place continentale lors du championnat d'Europe en 2013, le potentiel est là. «Si on les encadre, on peut être plus exigeants avec elles qu'avec des garçons», souligne Cédric de Taeye. L'optimisme de l'entraîneur se retrouve aussi chez Alix Perrocheau, promue capitaine à la faveur du renouvellement des troupes françaises. A seulement 24 ans, la joueuse du Royal Pingouin Hockey Club en Belgique se trouve être la plus âgée sélectionnée pour les trois matchs face au Japon ! «Le groupe est très jeune. À vrai dire, nous sommes 4 vrais seniors dans l'équipe. Je prends en tout cas beaucoup de plaisir avec ces filles. Pour des raisons diverses, surtout professionnelles, les anciennes qui avaient été convoquées ont décliné la sélection. Je suis prête à prendre le flambeau et assumer mes responsabilités. Être capitaine, ça correspond à ma personnalité. J'ai beaucoup appris depuis que je joue en Belgique. Si je peux transmettre aux autres, j'en serai très fière.» En tout cas sur le terrain, dans ce 4e quart-temps délicat contre le Japon, la capitaine a encouragé et poussé ses partenaires. «Il reste 5 minutes à jouer les filles, on ne lâche rien !» Si les messages du coach et de la capitaine passent, à moyen terme, ces Bleues-là peuvent grimper dans la hiérarchie planétaire. La moyenne d'âge du groupe, seulement 19 ans, laisse entrevoir un large éventail de possibilités et d'espoirs. Ch.L. France - Japon 0-6 (0-1, 0-0, 0-1, 0-4) 5 mai à Vaucresson, Golf du Haras Lupin, match non officiel. Équipe de France : Mathilde Petriaux (g), Alix Perrocheau (cap), Justine Blondel, Catherine Clot, Marine Delannoy, Clélia Deroo, Camille Druart, Yohanna Lhopital, Inès Lardeur, Astrid Lansiaux, Victorine Vankemmel, Demi Lefranc, Marie-Alexia Teisseyre, Delfina Gaspari, Emma Ponthieu, Elysée Lecas, Siam Blondel, Jeanne Piffeau, Inès Brabant, Manon Bruneau, Albane Garot, Juliette Parent, Margueritte Parent, Gabrielle Verrier. Autres résultats : France - Japon du 7 mai : 1-6 (but français signé Perrocheau), France - Japon du 8 mai : 0-5.

ACTUALITES

Hockey sur gazon

HOCKEY SUR GAZON : DÉBUT D'UNE NOUVELLE ÈRE POUR LES BLEUES

Texte et photo : Christophe Lemaire.

HOCKEY SUR GAZON. À nouvelles ambitions, nouvel entraîneur, nouvel encadrement, nouvelles (très jeunes) joueuses, nouvelle communication, et même nouveau maillot. L'équipe de France de hockey sur gazon entame cette semaine un nouveau cycle avec la tenue de trois matchs amicaux face au Japon en Île-de-France (à Vaucresson et Saint-Germain-en-Laye). Le nouveau sélectionneur, Cédric de Taeye, et la nouvelle capitaine, Alix Perrocheau, témoignent au sortir d'une première défaite 0-6 face aux Nippones. (4795 signes)

Sous un beau soleil printanier, au Golf du Haras Lupin, terre du Stade Français Hockey, les Bleues ont la cote. Malgré une sévère défaite 0-6 face au Japon quelques minutes plus tôt, les sourires et la bonne humeur sont de circonstance lorsqu'il s'agit de répondre aux sollicitations des enfants et (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

Facebook Twitter