SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2015-02-27 00:00:00
    • MATHIS, UN NOUVEAU COMBAT AVANT UNE NOUVELLE AVENTURE
    • Boxe
    • voir
    • BOXE. Le compte-à-rebours signalant à Anne-Sophie Mathis les derniers mois de sa formidable carrière débute ce vendredi soir à Sarcelles (Val-d'Oise). La championne du monde WBF des poids super-welters y remet en jeu sa ceinture face à la Dominicaine Oxandia Castillo de 17 ans sa cadette. Avant d'entamer lundi une carrière dans la police municipale à Nancy, Mathis jette ses dernières forces sur le ring même si ce combat, assure-t-elle, pourrait ne pas être l'ultime. (4752 signes) Oxandia Castillo a beau rendre quelques centimètres à Anne-Sophie Mathis. Elle ne perd pas du regard les yeux de la championne du monde, ce jeudi, à vingt-heures du combat dans le cœur du centre commercial My Place de Sarcelles, où les organisateurs avaient organisé une pesée grand public avant le gala prévu non loin dans une salle des fêtes. Anne-Sophie Mathis reste impassible au défi lancé par la Dominicaine. A 37 ans, elle en a vu d'autres, même si ce défi est frappé par la différence d'âge entre les deux boxeuses. Qu'importe. Opposée à l'ancienne championne du monde WBO, la Lorraine, multiple championne du monde multi-fédérations (WBA, WBO, WBC, WIBF, IBF, WBF, UBC) et multi-catégories (super-welters, welters, super-légers) est d'attaque. Toujours entraînée par le fidèle René Cordier à Dombasle-sur-Meurthe (Meurthe-et-Moselle). «Je n'ai rien changé dans ma préparation, confie la boxeuse. Hormis quelques aspects techniques en fonction de mon adversaire, je reste dans ma routine.» La routine, la boxe sait en jouer lorsque l'organisation, toujours aussi périlleuse, est retardée. Une désagréable habitude. Initialement prévu en septembre 2014, le combat a été reporté à décembre puis à ce mois de février. La signature, elle-même, n'est intervenue qu'il y a un mois. «Jusqu'à hier (mercredi, ndlr), j'y croyais bien sûr, mais j'attendais d'être à la pesée pour m'en persuader définitivement, relate Mathis, échaudée par les difficultés à organiser un gala digne de ce nom en France. Même s'il y avait la signature, ça ne signifiait pas qu'il allait se déroulait.» Conséquence directe de ce report, la carrière d'Anne-Sophie Mathis de façon inattendue se prolonge au-delà de l'année 2014. «Du coup, ça me remet dans une année complète puisque je repars sur 2015, confie-t-elle. Évidemment, ce n'est pas simple, mais je suis tellement habituée que ça ne me perturbe plus trop. J'ai juste dû garder un rythme continu dans ma préparation ces derniers mois avant d'accélérer dans la dernière ligne droite. Je me sens bien !» Rendez-vous lundi au commissariat ! Face à Castillo, Mathis ne joue pas encore sa dernière partition. Du moins le pense-t-elle. «C'est ma dernière année, sûr, clame la Française. Je commence à travailler lundi. Je n'ai pas mon planning complet. En fonction de ça, je m'avancerai peut-être pour un dernier combat. Mais ce ne sera pas contre Braekhus. C'est logique. Elle est vraiment pro, elle a un staff, elle fait ça à plein temps. Si je veux la battre, je dois être dans les mêmes conditions. Ça ne peut plus être le cas.» Il reste dix mois en 2015, largement le temps d'organiser une ultime défense ou même mieux d'ici la fin de l'année. Pourtant, l'esprit d'Anne-Sophie Mathis sera tourné dès lundi vers le maintien de l'ordre dans les rues de Nancy. La plus grande boxeuse française de l'histoire a en effet rendez-vous lundi à 9h15 pour enfiler l'uniforme afin de devenir agent de surveillance de la voie publique (ASVP). «Cela me tenait à cœur depuis longtemps, j'ai toujours voulu porter l'uniforme, souffle-t-elle. Il me fallait quelque chose de concret pour décrocher. C'est super intéressant.» Ses mots, «fierté» et «vrai métier», en disent long sur le virage abordé, alors que la vie et la carrière d'Anne-Sophie Mathis n'ont pas été roses. Des moments difficiles, des périodes de doutes, de remise en question, la boxeuse en a traversés. Souvent sur un fil, parfois au bord du précipice. En évacuant l'idée que ce combat pourrait être le dernier, chose pourtant tout à fait vraisemblable, Anne-Sophie Mathis se met dans des conditions sereines pour affronter Castillo, «une jeune qui tient la route, puisqu'elle a boxé Braekhus». «Il faut toujours se méfier», conclut «Anne-So'». Faut-il lire entre les lignes ? Ressentir une leçon de vie ? Un message ? Être sur ses gardes d'une part, et se préparer à tourner la page ? Sans doute... Ch.L. Gaëlle Amand aussi ! Elle n'avait plus boxé depuis son sacre mondial le 30 novembre 2013. Gaëlle Amand est de retour ce vendredi soir à Sarcelles, en prélude au championnat WBF de Mathis. La Cergyssoise, championne du monde WBF des poids plumes, invaincue en 11 combats (1 avant la limite), affronte la modeste polonaise Bojana Libiszewska (3 défaites en 3 combats) dans un combat de six reprises de 2 minutes.

ACTUALITES

Boxe

MATHIS, UN NOUVEAU COMBAT AVANT UNE NOUVELLE AVENTURE

Texte et photo : Christophe Lemaire

BOXE. Le compte-à-rebours signalant à Anne-Sophie Mathis les derniers mois de sa formidable carrière débute ce vendredi soir à Sarcelles (Val-d'Oise). La championne du monde WBF des poids super-welters y remet en jeu sa ceinture face à la Dominicaine Oxandia Castillo de 17 ans sa cadette. Avant d'entamer lundi une carrière dans la police municipale à Nancy, Mathis jette ses dernières forces sur le ring même si ce combat, assure-t-elle, pourrait ne pas être l'ultime. (4752 signes)

Oxandia Castillo a beau rendre quelques centimètres à Anne-Sophie Mathis. Elle ne perd pas du regard les yeux de la championne du monde, ce jeudi, à vingt-heures du combat dans le cœur du centre commercial My Place de Sarcelles, où les organisateurs avaient organisé une pesée grand public avant le gala prévu non loin dans une (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

Facebook Twitter