SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2014-02-20 00:00:00
    • REINES DE FRANCE, ET PLUS SI AFFINITÉS...
    • Boxe
    • voir
    • Les finales des championnats de France amateurs avaient lieu ce week-end à Laon dans l'Aisne. L'occasion de dresser l'état des lieux de la boxe française à l'aube d'une saison dense au niveau international avec des championnats d'Europe et des championnats du monde. Séverine Gosselin, présidente de la Commission féminine au sein de la Fédération française de boxe, s'y attelle pour Sportiva-infos. 2014, mi-chemin entre les Jeux de Londres et ceux de Rio de Janeiro. Absente au rendez-vous londonien, la boxe française ne peut se permettre de ne pas envoyer au moins une représentante au Brésil dans deux ans. Cela passera par des performances dignes de ce nom aux mondiaux en 2015. Mais dans cette perspective, 2014 a valeur de test pour l'équipe de France qui devra se confronter à l'élite continentale lors des championnats d'Europe à Bucarest du 30 mai au 8 juin, puis en novembre à Jeju en Corée du Sud, du 13 au 25 novembre. Les sélections pour ceux deux rendez-vous seront déterminées dans les prochaines semaines, mais les championnats de France conclus par les finales samedi à Laon en donnent déjà les contours. Mossely, la patronne 2014 année de la maturité pour Estelle Mossely, pourtant seulement âgée de 21 ans. La boxeur de Champigny, médaillée d'argent l'an passé aux championnats de l'Union européenne, a remporté son troisième titre national d'affilée en dominant Mélanie Bouveur aux points (3/0). «Ce n'est plus une athlète montante, c'est notre leader naturelle pour l'instant, estime Séverine Gosselin. Elle confirme sans équivoque tout son potentiel et sera à n'en pas douter ambitieuse cette année.» De l'ambition, cette équipe de France en a à revendre. «Nous voulons des médailles et des premières places mondiales, affirme Gosselin. On assiste à l'émergence d'une nouvelle génération en même temps que certaines boxeuses s'inscrivent dans la continuité. Ce mélange d'anciennes et de nouvelles ne peut que faire du bien.» La jeunesse, ce sont indéniablement Wassila Lkhadiri (moins de 54 kg) ou Wendy Couvercelle (moins de 64 kg), 18 ans et pas encore 20 ans, qui en portent l'étentard. Mona Mestiaen (21 ans, moins de 51 kg) en est aussi un bon exemple. Et que dire de Ségolène Lefebvre (20 ans, moins de 57 kg)... Erike Guerrier (24 ans, moins de 69 kg), Elodie Bermudez (26 ans, moins de 48 kg) et Myriam Peterle (28 ans, moins de 75 kg) ont à peine quelques années de plus que ces jeunes pousses des rings. A ces boxeuses de prouver leur valeur, sous le maillot de l'équipe de France désormais. Ch.L. Les résultats En moins de 48 kg, Elodie Bermudez s'est imposée aux points (2/1) contre Johanna Richert. Victoire plus nette de Mona Mestiaen en moins de 51 kg face à Laëtitia Farjado (3/0). La finale très disputée en moins de 54 kg a souri à Wassila Lkhadiri, championne de France aux dépens de Marine Rostan. Ségolène Lefebvre l'a emporté en moins de 57 kg contre Pauline Leconte. Double tenante du titre, Estelle Mossely a dominé Mélanie Bouveur (3/0) en moins de 60 kg. Wendy Couvercelle a pris le meilleur sur Léa Bauderlique en moins de 64 kg alors que Erika Guerrier conserve le leadership en moins de 69 kg, opposée à Cindy Vastine. Enfin, en moins de 75 kg, Malika Gonthier est délogée par Priscilla Peterle.

ACTUALITES

Boxe

REINES DE FRANCE, ET PLUS SI AFFINITÉS...

Texte : Christophe Lemaire. Photo : Denis Boulanger / FFBoxe.

Les finales des championnats de France amateurs avaient lieu ce week-end à Laon dans l'Aisne. L'occasion de dresser l'état des lieux de la boxe française à l'aube d'une saison dense au niveau international avec des championnats d'Europe et des championnats du monde. Séverine Gosselin, présidente de la Commission féminine au sein de la Fédération française de boxe, s'y attelle pour Sportiva-infos.

2014, mi-chemin entre les Jeux de Londres et ceux de Rio de Janeiro. Absente au rendez-vous londonien, la boxe française ne peut se permettre de ne pas envoyer au moins une représentante au Brésil dans deux ans. Cela passera par des performances dignes de ce nom aux mondiaux en 2015.

Mais dans cette perspective, 2014 a valeur de test pour l'équipe de France qui devra se confronter à l'élite continentale lors (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

Facebook Twitter