SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2013-12-01 00:00:00
    • GAËLLE AMAND, CHAMPIONNE DU MONDE !
    • Boxe
    • voir
    • Après Anne-Sophie Mathis, couronnée en juin dernier, et Anne-Sophie Da Costa, titrée début novembre, c’est maintenant Gaële Amand qui conquiert une nouvelle ceinture mondiale. La sociétaire du Rahilou Cergy Boxe a battu, devant son public, ce samedi 30 novembre, la redoutable bosniaque Irma Balijagic Adler, aux points et à l’unanimité des juges (97-94, 99-91, 97-93) pour la ceinture WBF des poids-plume. Gaëlle Amand nous a accordé un entretien exclusif à sa descende du ring. Décryptage d’un bel exploit. Il était 22 heures quand en prélude au combat vedette de la réunion retentissent successivement l'hymne de Bosnie et la Marseillaise sous le chapiteau en liesse de l'Esplanade de Paris à Cergy. Gaëlle Amand, déjà championne d'Europe 2012, et la bosniaque, championne du monde 2008, 18 victoires dont la moitié par KO vont s’affronter et la Française va réaliser un pur exploit grâce à une boxe adaptée à sa coriace adversaire coriace. «C'est magnifique, je n'arrive pas encore à réaliser, c'est la récompense de beaucoup de travail. C'est beaucoup d’émotion et cela fait plaisir ! lâchera-t-elle avant de s’expliquer pour Sportiva-infos. Avant d'affronter Irma Balijagic Adler, vous vous disiez sereine. Vous êtes-vous sentie confiante ? « Non, je n'ai pas été confiante. Elle a une bonne droite, très dangereuse. Sa tête aussi, était dangereuse. J'ai pris plusieurs coups surtout au sixième round où j'étais un peu sonnée parce à cause de cela justement. Et puis elle compte de nombreuses victoires par KO. Il fallait être très vigilante. » Comment avez-vous adapté votre boxe à sa fameuse droite ? «Je l’avais étudiée et du coup, ce soir, ce n'était pas du tout ma boxe. J'ai essayé de beaucoup rester à distance. D'habitude, j'ai une boxe qui consiste à beaucoup partir à la bagarre et à toujours rentrer dedans : ce soir, j'ai vraiment changé de style, en essayant de gérer et de me canaliser. Et ça a payéVous vous êtes aussi attachée à ne jamais vous laisser embarquer dans son rythme ? « J'ai vraiment essayé de ne pas le suivre, de faire quelques petites accélérations par moments, et de repartir très vite, parce que c'est là qu'elle était la plus dangereuse : me prendre en contre sur sa droite aurait été super dangereux. J'ai essayé de gérer cela, de donner de séries et de repartir directement. » Votre Frère David, vous encourageait par « gauche, droite », l'entendiez-vous ? « J'entendais par moments, mais on n'entend pas tout le monde ! Il y a tellement de concentration, j'essaie de me mette dans ma bulle et de faire abstraction mais, par moments, j'entendais tout de même un peu... » . On a senti dès le 3ème round, que vous preniez l'ascendant. Aviez-vous eu conscience que vous étiez en train de gagner ? «Non, jusqu'au bout je ne savais pas. Il y avait le doute. Il y a toujours des personnes qui disent ‘ça y est, tu es championne !’, mais il faut attendre le verdict des juges… » -Vous êtes sur une belle série : Championne d'Europe l'an dernier, Championne du monde cette année… « Oui, tout est allé très rapide. Mon premier combat pro a eu lieu en 2010. Et aujourd'hui, je suis championne du monde après avoir été championne de France, puis championne d'Europe en peu de temps : personne n'aurait pensé cela, moi la première. Je pensais juste faire deux ou trois combats et arrêter ! C'est magnifique et c'est un travail d'équipe. » La boxe féminine et notamment au sein du Rahilou Cergy Boxe, se porte donc bien… «C'est vrai que mon championnat d'Europe a amené beaucoup de filles au sein du club. Et j'espère que mon championnat du monde va en amener encore plus : parce que les filles ont ‘du niveau’. On le voit : en France, ce sont les filles qui ont les ceintures de championnes du monde : pas les hommes, pour l'instant. » -Allez-vous remettre votre ceinture de championne en jeu ? « Je ne vais pas prendre de décision à chaud. C'est le travail de toute une équipe. Cette ceinture ne revient pas seulement à moi, mais à toute la ville de Cergy, sans qui mon championnat de France, mon championnat d'Europe et maintenant mon championnat du monde n'auraient pas pu être organisés. Nous allons donc d'abord nous poser, regarder le combat, analyser tout cela. Et pourquoi pas une défense de ce titre à Cergy. On verra !Propos recueillis par Pascale Marcaggi

ACTUALITES

Boxe

GAËLLE AMAND, CHAMPIONNE DU MONDE !

Pascale Marcaggi à Cergy / Photo : Lionel Pagès

Après Anne-Sophie Mathis, couronnée en juin dernier, et Anne-Sophie Da Costa, titrée début novembre, c’est maintenant Gaële Amand qui conquiert une nouvelle ceinture mondiale. La sociétaire du Rahilou Cergy Boxe a battu, devant son public, ce samedi 30 novembre, la redoutable bosniaque Irma Balijagic Adler, aux points et à l’unanimité des juges (97-94, 99-91, 97-93) pour la ceinture WBF des poids-plume. Gaëlle Amand nous a accordé un entretien exclusif à sa descende du ring. Décryptage d’un bel exploit.

Il était 22 heures quand en prélude au combat vedette de la réunion retentissent successivement l'hymne de Bosnie et la Marseillaise sous le chapiteau en liesse de l'Esplanade de Paris à Cergy. Gaëlle Amand, déjà championne d'Europe 2012, et la bosniaque, championne du monde 2008, 18 victoires dont (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

Facebook Twitter