SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2013-06-02 00:00:00
    • ANNE-SOPHIE MATHIS: 5 REPRISES POUR REVENIR SUR LE TOIT DU MONDE
    • Boxe
    • voir
    • La Lorraine Anne-Sophie Mathis a battu samedi à Dombasle la Dominicaine Yahaira Hernandez par arrêt de l’arbitre à la 5e reprise. Elle s’empare ainsi de la ceinture mondiale WBF des superwelters et devient la première pugiliste à être mondialement sacrée dans 3 catégories de poids. Cet exploit est inédit en France où, même chez les hommes, personne n’a fait mieux qu’un doublé (Carpentier, Tiozzo et Girard). Compte-rendu d’un combat total et reportage au cœur du système Mathis. Dombasle, c’est sûr vous n’y passerez pas vos vacances. Dombasle, pourtant a un cœur gros comme ça. Et en sport, comme dans la vie de tous les jours, c’est ce qui compte. Anne-Sophie Mathis est l’expression de cette terre. Cette soirée, annoncée comme la dernière de sa carrière, était en fait un nouveau départ. La guerrière a, certes, perdu de sa superbe après son échec à Albuquerque le 15 juin dernier contre Holly Holm et sa défaite en septembre contre Cecilia Braekhus, mais la fin de l’aventure, non. « Contre Holm j’ai été volée, contre Braekhus, j’ai perdu. » Pendant que l’on annonçait la fin de sa carrière, Mathis ruminait cette phrase et peaufinait sa vengeance. Hier, à Dombasle, devant un millier de personnes acquis à sa cause, elle a démonté une très solide Dominicaine, retrouvé l’âpreté des combat, frappé comme elle a toujours aimé le faire. Et relancé sa propre épopée. Quand Mathis remercie les bénévoles Je ne trouvais plus d’adversaires pour m’affronter. J’avais fait le tour de la catégorie. Et si je voulais une revanche contre Braekhus il fallait que je conquière un nouveau titre. J’ai changé de catégorie pour disputer cette ceinture WBF vacante.» Dit comme ça, tout est simple. Mais il a fallu organiser un plateau, monter une soirée à coups de bénévoles et de très bonne volonté. Et d’ailleurs, quand elle prend le micro sur le ring, Mathis remercie d’abord tous ceux qui ont permis la tenue de ce gala. Sous les applaudissements, Mathis, insiste : On a monté la soirée en deux mois quand il en faut six normalement.» Ici, à Dombasle, la cause de la boxe est une priorité et Mathis un exemple. «Ce qui est vrai, c’est que c’était mon dernier combat ici, devant mon public, mes amis, ma famille.» Pensez, c’est même sa fille Lena qui est venue lui offrir le bouquet de la victoire. L’apothéose de la 5e reprise Quant au combat il a été tout sauf un prétexte. L’adversaire, une Dominicaine de 25 ans. Dure au mal, dure dans ses coups. «Quand elle frappait, elle frappait» reconnaît Mathis. Car ce changement de poids, pour tirer en superwelters, a fait basculer la Lorraine dans la région des 70 kilos (Mathis accusait 69,200 kg à la pesée) et les coups y portent plus qu’à l’étage inférieur. Venue avec son entraîneur, Roberto Peralta, Yahaira Hernandez est arrivée la veille de la réunion de République Dominicaine, pour minorer le décalage horaire, mais les intentions étaient claires. «On était là pour gagner répète, après coup, Roberto Peralta. Oui, mais voilà, sa protégée a perdu en deux temps. Par cette arcade ouverte d’abord, à la fin de la 2e reprise. Un accident. Ce n’était pas intentionnel reconnaissent les deux boxeuses. "Quand il y a une différence de taille, ça arrive parfois expliquera Hernandez. Puis Mathis a commencé à avancer, à retrouver son punch, sa frappe. La sentence est arrivée à la 5e reprise, même si Mathis aurait pu se faire surprendre sur une gauche appuyée au 4e round. Sonnée, la Dominicaine ne tombe pas, mais, hagarde dans les cordes, elle est arrêtée par l’arbitre. Pour Mathis c’est une apothéose et un nouvel horizon. « Maintenant, on va pouvoir discuter avec Braekhus » explique René Cordier, son entraîneur. «C’était cela le but de cette soirée. Mais le combat a été dur. Anne-So a été touchée plusieurs fois. Il fallait deux belles boxeuses pour donner cette intensité et produire ce spectacle. Elle entre dans la légende : titrée en super légers, en welters et en super welters ce soir! Personne, en France n’a fait ça dans trois catégories différentes. » Mathis : « J’aurai ma revanche » Dans le vestiaire dénudée, Anne-Sophie Mathis, en survêt, parle posément. Il est maintenant 22h30. Elle n’esquive rien. Une puncheuse finalement, va toujours droit au but. «Je suis contente » nous dit-elle. Je sais que j’ai perdu du peps. Il est plus dur de s’entraîner. Et même de rentrer dans un combat. En plus, ce soir, tu vois, j’étais stressée car je combattais chez moi. Et j’ai toujours combattu à l’extérieur. J’avais une drôle de pression. Je suis contente du combat. Dans cette catégorie il y a des coups qui assomment. C’est dur, mais je boxe bien. Tant que je maintiens ce niveau, je continue. Je vais remettre cette ceinture en jeu. Et je vais redescendre de catégorie pour affronter Braekhus. Si tout va bien, pour cette fin 2013, j’aurai cette revanche. Dans ses yeux une conviction, c’est sûr, mais aussi cette flamme tranquille de la lucidité. Mathis n’est plus cette frappeuse compulsive. Elle gère avec ambition une fin de carrière qu’elle veut encore faire étinceler d’un dernier exploit. Mathis est aussi cette sportive au palmarès incomparable qui est en recherche d’emploi, qui espère signer un CDI en juin pour travailler dans le social, avant, espère-t-elle, de devenir éducatrice sportive à la mairie de Dombasle. Mais rien n’est fait. René Cordier, cherche lui des sponsors pour pouvoir préparer au mieux cette revanche contre la Norvégienne. Le système Mathis, n’existe pas. Ou plutôt, si. C’est celui de la bonne volonté et de l’honnêteté. Celui des gens humbles et déterminés. Celui d’un talent hors pair né au cœur du club de boxe de Dombasle. J.C.

ACTUALITES

Boxe

ANNE-SOPHIE MATHIS: 5 REPRISES POUR REVENIR SUR LE TOIT DU MONDE

À Dombasle-sur-Meurthe: Jacques Cortie (texte) / Cédric Poulmaire (Photo)

La Lorraine Anne-Sophie Mathis a battu samedi à Dombasle la Dominicaine Yahaira Hernandez par arrêt de l’arbitre à la 5e reprise. Elle s’empare ainsi de la ceinture mondiale WBF des superwelters et devient la première pugiliste à être mondialement sacrée dans 3 catégories de poids. Cet exploit est inédit en France où, même chez les hommes, personne n’a fait mieux qu’un doublé (Carpentier, Tiozzo et Girard). Compte-rendu d’un combat total et reportage au cœur du système Mathis.

Dombasle, c’est sûr vous n’y passerez pas vos vacances. Dombasle, pourtant a un cœur gros comme ça. Et en sport, comme dans la vie de tous les jours, c’est ce qui compte. Anne-Sophie Mathis est l’expression de cette terre. Cette soirée, annoncée comme la dernière de sa carrière, était en fait un nouveau (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

Facebook Twitter